un classique, en mieux.

 

Le tiramisù, le dessert bateau par excellence mais certifié excellent en toutes circonstances. Pourtant, depuis peu j’ai fait la rencontre du tiramisù divin dans une adresse incontournable de Rome, surnommé « le Royaume du Tiramisù ». Et pour cause…

Epais, crèmeux et craquant à la fois, cafféiné et chocolaté, fondant et même léger, rien ne manque. Alors forcément après une telle révélation, l’envie de détenir le secret est trop forte.  Retour à la source avec informations diverses et variées d’une famille italienne sur place, traduction d’une recette italienne et le voilà chez moi, et bientôt chez vous, riche et authentique à souhait!

 

-2 expressos

-3 oeufs

-200gr de savoiardi, ou biscuits à la cuillère tout aussi correctes d’aprés la mamma

- 250gr de mascarpone

-100gr de sucre

-cacao amer en poudre

- tablette de chocolat noir à pâtisser env.50% de cacao 

-tablette de chocolat au lait à pâtisser optionnel

 

Séparer les blancs des jaunes. Battre les jaunes et y incorporer la quasi totalité du sucre. Bien mélanger.

Travailler brièvement le mascarpone à l’aide d’une fourchette et l’ajouter au mélange précédent.  Mélanger jusqu’à homogénéisation complète.

Monter les blancs en neige trés ferme et ajouter le sucre restant à la fin.

Incorporer les blancs au mélange précédent à l’aide d’une spatule.

Tremper chaque biscuit un par un dans le café tiède et tapisser un moule de votre choix. Cette première couche de crème, saupoudrer de cacao et parsemer de quelques copeaux de chocolat.

Renouveler l’opération sur un étage supplémentaire, recouvrir la surface de morceaux de chocolat préalablement brisé.

Réfrigérer au minimum 6h avant dégustation.

 

 

 

Si en plus de la bouchée exquise, vous désirez un contexte estivale parfait, rendez-vous à

Pasticceria Pompi
Via Albalonga
Roma, Italie

Sur le palier, vous serez indifférent au lieu. Ne vous fiez pas aux apparences. A l’intérieur, vous serez subjugués par la galerie de pâtisseries, avant d’être émerveillés par l’emballage de la douceur élue, digne d’un paquet cadeau. Et enfin cuillère en bouche, contentez vous d’apprécier le moment. 

 

 

Tous mes remerciements palétals à Margot, pour cette découverte mémorable.

 

 

 

 

Laisser Un Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>